Sélectionner une page

La charge mentale est un des points important qui entraine l’épuisement chez les femmes et en particulier celles qui sont mères.

Historiquement, la femme a été LA responsable en chef du foyer et de tout ce qui s’y vit.

Seulement, les choses ayant évolué, les femmes ont également pris une place sur le marché du travail. Elles s’investissent dans une activité professionnelle par nécessité économique ou par plaisir tout en gardant cette responsabilité de la gestion du foyer.

Quand les enfants naissent, c’est le plus souvent la femme qui organise son temps de travail pour s’occuper des enfants, c’est elle qui prendra une demi journée ou une journée pour « enfant malade » et elle conserve une grande partie de la gestion de l’organisation du foyer.

Dans la BD d’Emma, la solution au problème serait la suivante « les hommes doivent apprendre à se sentir responsable de leur foyer ». Je suis complètement d’accord là dessus. Maintenant, il faut qu’ils aient envie de se sentir responsable et s’ils n’en n’ont pas envie ? On fait comment ?

Maintenant, que faire de cette constatation sinon continuer de se plaindre entre copines ?

Voici 5 actions concrètes à mettre en place pour diminuer cette charge mentale.

1 Prendre conscience du niveau de charge mentale que vous avez aujourd’hui.

Noter sur un carnet (éviter les feuilles volantes qui disparaitront) ou sur votre bullet journal si vous en avez un ou sur votre agenda, la liste des choses auxquelles vous pensez régulièrement du style :

  • acheter les produits du quotidien (le papier toilette, le liquide vaisselle, les sacs poubelles…) les trucs que vous seule pensez à mettre sur la liste des courses ou à mettre dans votre chariot si ce n’est pas sur la liste.

  • Prévoir les visites de contrôle chez le dentiste, le médecin, l’ophtalmo que ce soit pour vous, pour votre conjoint si vous êtes en couple, pour vos enfants, pour les enfants de votre nouveau compagnon…

  • prévoir les entretiens du véhicule, les vidanges, les contrôles techniques

  • organiser les sacs de picnic, de sports, de vacances que ce soit pour vous ou pour les autres membres du foyer

  • faire les achats de vêtements et chaussures que ce soit les sous vêtements (slip, chaussettes) ou le reste pour vous ou pour les autres membres du foyer

Prenez le temps de faire cette liste, peut être sur plusieurs jours car vous allez ainsi avoir un support écrit et concret de tout ce à quoi vous pensez et pour qui (vous mettez un prénom en face de chaque item).

Tant que vous n’aurez pas mis par écrit cela, aucun changement ne pourra avoir lieu car vous ne pourrez pas poser les actions qui vont suivre et contrôler leur avancement.

2- Gérer la transition de « remise des pouvoirs »

Vous êtes l’actrice de ce changement.

Êtes vous prête à remettre un certain nombre des pouvoirs que vous avez pris en main ?

Si vous n’êtes pas prête à passer la main, arrêtez là votre lecture et aller faire autre chose.

Si vous avez envie de diminuer votre charge mentale continuez la lecture ci dessous.

Êtes vous prête à faire des efforts pour diminuer votre charge mentale ?

Au début, cette démarche va vous demander un effort car vous poserez de nouvelles actions parfois inconfortables car inhabituelles.

Expliquez votre démarche aux membres du foyer. Faites lire la BD, montrez la liste, parlez en avec votre conjoint, vos enfants. Précisez que des changements d’organisation sont indispensables sans quoi il y a un risque que vous quittiez le navire de plein gré ou forcée (en tombant gravement malade).

Votre conjoint est pleinement conscient de la situation, laissez le vous aider. Parlez en avec lui, de la façon dont il voit les choses, laissez le prendre en main certaines charges que vous portiez jusqu’à présent.

Discutez et prévoyez un planning avec des dates butoirs au delà desquelles le pouvoir sera totalement transféré. Pour certaines choses, un temps d’apprentissage sera nécessaire tant pour un adulte que pour un enfant. Et les enfants aussi peuvent prendre une part de la charge mentale que vous assumez. Aimer un enfant c’est l’accompagner à grandir et non tout faire pour lui (y compris penser à sa place)

Par exemple : apprendre à votre fils à penser à préparer ses affaires de foot. Peut être aura t il besoin d’apprendre à se servir de la machine à laver, à étendre le linge car c’est maintenant lui qui s’occupera des maillots de l’équipe et de ses affaires de foot. Si ces affaires de foot ne sont pas prêtes il ne pourra s’en prendre qu’à lui même. Durant un mois par exemple, vous serez là pour lui expliquer, vérifier avec lui s’il a bien compris et ensuite, vous aurez une charge mentale et physique en moins.

Derrière la charge mentale il y a une très grande partie de charge physique de toutes les tâches.

3 – Rendre à chacun la part de charge mentale (et la tâche physique) qui lui incombe.

Vous êtes responsable de votre vie. Vous n’avez pas à vous occuper de penser à un certain nombre de chose pour votre conjoint, sauf erreur vous n’êtes pas sa mère comme pour vos enfants en fonction de leur âge.

Un parent pense à beaucoup de choses pour son enfant et l’accompagne à grandir en le rendant responsable de lui même et de ses affaires. Votre fils de 6 ans n’a pas penser à faire son sac pour aller au foot ? Tant pis, il n’y va pas, ce n’est pas à vous d’y penser pour lui et encore moins de lui préparer. Votre fille de 8 ans a oublié l’anniversaire de sa copine et vous n’avez pas acheté de cadeau ? Tant pis, c’est son problème, ce n’est pas le vôtre. A elle d’y penser. Vous allez trouver cela dur. Bien sûr cela se fait dans la bienveillance et avec amour. C’est de l’apprentissage.

Celui ci commence dès petit (2 ans 1/2 – 3 ans) avec le Doudou par exemple. C’est son Doudou, pas le vôtre. Plus vous commencerez tôt, plus votre charge mentale sera légère. Responsabiliser son enfant à gérer ses propres affaires et le laisser faire. Accompagnez le dans cette prise de responsabilité, c’est le travail éducatif d’un parent. A chaque âge correspond un niveau de responsabilité. Un enfant de 5 ans n’aura pas la charge mentale de penser à préparer sa valise pour le voyage scolaire. Un adolescent de 12 ans, si en étant accompagné à cela.

Votre conjoint se comporte comme un enfant ? Et vous en avez assez ? Cessez de jouer le rôle de mère pour lui.

4 – Appuyez vous sur un cerveau annexe

Votre cerveau a de très grandes capacités il a cependant quelques limites : celles d’avoir autre chose à faire que de penser uniquement à l’organisation.

La solution : la délégation.

Les outils : l’agenda, le bullet journal, le tableau effaçable… tout support qui peut vous convenir

Si vous êtes la seule à penser aux courses, installer un tableau ou un papier sur lequel chacun peut noter ce qui doit être acheté. Si c’est oublié et que VOUS n’avez pas besoin de ce produit vous l’oubliez tout simplement.

Ex : votre conjoint mange du beurre demi-sel et il est le seul dans le foyer à lui d’y penser. Soit il le note sur la liste pour la personne chargée des courses, soit il l’achète lui même.

Si cela engendre un conflit, reprendre au point 2 et revoir la répartition de la charge mentale, reprendre le point 3, une étape a peut être été trop courte ou mal comprise.

Autre exemple, lorsque l’ enfant est adolescent et qu’il circule en transport en commun, qu’il a un téléphone, peut être est ce vous qui devez penser à recharger le crédit de téléphone, lui donner l’argent pour payer son billet de bus ou de train chaque semaine. Ces tâches peuvent être automatisées, notées sur l’agenda et encore mieux, déléguées à l’enfant lui même lorsqu’il dispose de son budget. C’est aussi cela l’amener à grandir, à se responsabiliser.

Il est important de ne pas leur remettre trop jeune certaine charge tout comme il est nécessaire qu’à 18 ans, l’enfant soit autonome avant de découvrir les responsabilités qu’il va devoir assumer en tant qu’adulte.

5 – Maintenir le cap

Comme tout capitaine de navire, vous êtes responsable de votre vie, vous avez à prendre la responsabilité de ce que vous acceptez et de ce que vous n’acceptez plus.

Vous êtes aussi une maman et vous avez une responsabilité d’éducation vis à vis de vos enfants.

Vous n’avez aucune obligation à maintenir le schéma millénaire de la femme responsable à 100% de la totalité du foyer et de ses occupants. Les hommes ont autant la capacité que les femmes à assurer la charge mentale de la maisonnée. Et d’ailleurs, un certain nombre d’hommes le font déjà très bien. Ils n’ont pas la même façon de voir les choses que nous. L’exemple dans la BD du biberon sur le lave vaisselle en ait la preuve. Si vous demandez à un homme  de sortir le biberon, il va sortir le biberon. Si vous lui demandez de vider le lave vaisselle, il videra le lave vaisselle et la vaisselle sera posée au dessus. Pour vous, qui êtes une femme,  vider le lave-vaisselle signifie : vider le lave-vaisselle, ranger la vaisselle propre à sa place, mettre la vaisselle sale qui traine dans l’évier dans le lave vaisselle. Expliquez et précisez ce que vous attendez. La communication est primordiale ainsi qu’une juste répartition des tâches. Celle ci doit être discutée, parfois négociée, elle est le gage d’une vie familiale sereine et équilibrée.

En conclusion, « rendez à César ce qui est à César », apprenez à laisser faire les autres, apprenez à demander de l’aide et ainsi vous allez pouvoir profiter d’une nouvelle énergie disponible et réaliser ce qui vous enthousiasme.

Ce changement de fonctionnement peut vous sembler difficile voir très difficile à mettre en place.

Celui ci se fera sur quelques semaines à plusieurs mois en fonction de la liste établie au début.

Le plus important étant la prise de conscience que VOUS N’AVEZ AUCUNE OBLIGATION A PENSER A TOUT.

Vous pouvez éprouver de la difficulté à le faire concrètement. Faites vous aider.

Et si vous voulez en savoir plus, poser des questions, rejoignez la page facebook « Prévenir le burn out maternel »