Sélectionner une page

Je vous présente Simon Moine,

Un papa épuisé mais plein d’humour.

Il vit au Québec. Heureux papa de 3 enfants (dont deux « clones » comme il les appelle), il raconte son histoire, ses galères, son épuisement (1er stade du burn out) avec beaucoup d’humour.

Extrait  du livre de ce papa épuisé :

« Bonjour à vous les papas. Ouep moi aussi, donc on se comprend comme personne le peut. Depuis quelques mois maintenant j’écris cet ouvrage dans un état, disons… aux limites du coma. J’écris parfois enfermé dans la salle de bain. Nos jumeaux qui ont plus ou moins 2 ans et demi ne dorment pas, n’écoutent rien de ce qu’on leur demande, leur ordonne, ou leur supplie. Ils nous font constamment des crises et pleurent pour nous torturer. Leur mère est en arrêt de travail depuis un mois pour dépression sévère. Elle peine à récupérer, envahie par les effets de son trouble déficitaire de l’attention (TDA). Je dois la supporter le mieux que je peux sans trop négliger mon garçon de 9 ans dont j’ai la garde partagée, et qui est aussi atteint du TDA. Je fais mon quarante heures pour mon employeur qui ne serait pas trop déçu que je quitte son armée de jeunes guerriers du soixante heures/semaine, face à mon « enthousiasme » actuel. Surtout suite à mon retour récent d’un arrêt de travail pour dépression.


C’est pourquoi j’écris non seulement pour vous rassurer confrères papa sur la réciprocité de nos moments extrêmes, mais aussi dans le but de me soulager un peu de cette lourdeur du mélange de responsabilités, stress, fatigue, découragement et parfois même de désespoir. Heureusement, tout comme vous je suis toujours debout. Peut-être la chemise tachée du dégât de ce matin, les oreilles qui raisonnent toujours de la dernière crise, ou les pantalons barbouillés de crayons à colorier sans le savoir. Encore vivant malgré tout, grâce à ces petits moments de bonheur inspirants, de même qu’à mon entêtement à rendre honneur à notre titre bien mérité et vocation de papa. »

 

Merci à Simon pour ce témoignage de papa épuisé qu’il met à disposition des lecteurs et des lectrices

Vous pouvez le retrouver en cliquant sur son nom en haut de l’article.