Sélectionner une page

L’Épuisement parental, l’épuisement du couple, vous allez peut-être me dire « C’est la même chose ! » Non, car il y a deux types de relations différentes entre les deux personnes. Ces deux types de relations ont bien souvent fondu l’un avec l’autre ne laissant plus de différence.

2 Types de relations

A l’origine de la constitution d’une famille, il y a un couple d’amoureux. Deux personnes qui s’aiment et qui ont envie d’un projet de famille ensemble. Puis arrive le premier enfant qui va créer le couple parental. Au statut de couple amoureux va venir s’ajouter une fonction de couple parental. Le couple parental est là pour prendre soin de l’enfant, veiller à son épanouissement, sa croissance, son bienêtre.

Le couple d’amoureux peut disparaitre très vite face à cette nouvelle fonction parentale qui demande beaucoup de temps, d’investissement personnel et d’apprentissage de nouvelles compétences.  

L’amoureux, le couple devient parental avec pour centre l’enfant. C’est à ce moment là que le couple d’amoureux s’épuise.

Les nuits sans sommeil, la charge de soins, d’organisation peuvent rapidement mettre à bout les organismes. La totalité du temps est engloutie par les besoins autour de l’enfant. Le couple d’amoureux n’a plus de temps pour cultiver la relation et celle-ci s’effrite, se disloque. « Le simple fait d’être parent peut conduire au burn out en dépit d’une vie professionnelle calme » explique les auteures du livre Stress et défis de la parentalité (1). L’épuisement parental est le premier stade du burn out du même nom. Vous retrouverez dans cet article les différents stades.

Le couple d’amoureux, celui au sein duquel se partageait l’intimité des sentiments où chacun prenait soin l’un de l’autre n’est plus qu’un vague souvenir. La communication se limite à des échanges techniques d’informations laissant l’un comme l’autre en manque de relation, de communication profonde. C’est le couple “papa-maman” qui passe son temps et son énergie à gérer le quotidien.

De fil en aiguille, la fatigue émotionnelle, le manque d’échange, l’absence de compréhension réciproque entrainent des frustrations, des non-dits qui finissent par exploser.

Est-ce le burn out amoureux qui a entrainé le burn out parental ou l’inverse ?

En fait, vouloir trouver la réponse à cette question peut être aussi complexe que de savoir qui de la poule ou de l’œuf est arrivé en premier. Aussi, il est préférable de faire un état de la situation actuelle, définir la situation souhaitée et mettre en œuvre les actions pour arriver au résultat voulu. En 2017, lorsque j’ai écrit l’article sur le burn out amoureux, je voyais souvent que le burn out parental arrivait après un épuisement du couple amoureux. En fait, cela n’est pas si évident car un couple amoureux peut être fragile dans sa construction et même si très lié, l’arrivée d’un enfant le fait exploser.

Le contexte sociétal a beaucoup évolué depuis la définition de l’autorité parentale en 1971. La parentalité a un impact important sur l’individu. Ce sujet de l’épuisement des parents est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait.

Par expérience, j’ai pu constater que le problème majeur est la communication. Les demandes ne sont pas claires, du coup les réponses attendues ne viennent pas. Les besoins de l’un et de l’autre ne sont pas mis en lumière, ne sont pas transmis et ne sont donc pas comblés.

Un épuisement qui peut en entrainer un autre.

La vie familiale et la vie professionnelle sont de plus en plus imbriquées l’une dans l’autre. Les problèmes familiaux sont partagés avec les collègues de travail. Les activités professionnelles sont ramenées à la maison. Un burn out qui commence au sein de la famille peut entrainer des compensations dans le domaine professionnel. Certain.e.s choisissent de fuir en restant plus tard au bureau ou en prenant une charge d’activité plus grande. Procéder ainsi c’est mettre dangereusement le pied dans un engrenage qui peut être un véritable rouleau compresseur détruisant tout sur son passage.

Alors que faire ?

Jacques Salomé décrit la relation comme un ruban dont chacun tient un bout. Ce ruban peut être au fil des mois, des années un véritable sac de nœuds. Se poser et demander un regard extérieur permet de le démêler rapidement.  Un couple d’amoureux qui est devenu parent retrouve alors des échanges de qualité, de nouvelles bases pour co-construire une vie de famille épanouissante.

La vie de couple est une merveilleuse occasion d’évoluer en tant qu’être humain. Cette évolution ne passe pas obligatoirement par des conflits violents et destructeurs.

Retrouvez par ce lien des informations de base sur le bien vivre en couple.

Vous souhaitez un rendez-vous sans engagement, juste pour poser la situation et voir ce qu’il est possible de faire ? Demandez le ici

 

 

(1) Stress et défis de la parentalité – Isabelle Roskam et Moïra Milolajczak – Editions De Boeck Supérieur

 

Autres ressources :

Mettez fin à la charge mentale

 

Marie-Christine Eustache, coache professionnelle certifiée RNCP1, auteure du livre Le burn out maternel, comment j’en suis sortie, intervenante à Shem’s, Centre de Prévention de l’Epuisement