Sélectionner une page

Lorsque l’on fait un burn out qu’elle qu’en soit la raison, la personne touchée vit l’effondrement du métabolisme, du fonctionnement des organes. Ces derniers n’ont plus d’énergie, n’ont plus la faculté de fonctionner de façon optimum. Le corps humain est une merveilleuse mécanique, très résistante et qui a cependant besoin d’une grande attention et de soins appropriés.

Lorsqu’il a l’effondrement du métabolisme, ce qui nous fait tenir, c’est le système nerveux. D’ailleurs lui aussi fini par s’écrouler et c’est son écroulement proche qui nous fait dire “je sens que si je m’arrête je vais tomber, alors que je continue tant que je tiens”.

Tenir sur les nerfs

Le système nerveux permet de compenser le manque de vitalité des organes. Il aide la personne à fonctionner de nombreux mois, parfois même des années. Malheureusement à ce petit jeu, ou si l’on tient, lorsque le système nerveux lâchera, l’effondrement physique n’en sera que plus puissant et donc plus difficile à remettre en état. Tenir sur les nerfs est donc risqué sur le long terme d’où l’importance de prendre conscience de la place importante des soins. L’organisme, les organes ont besoin de soins réguliers. Ils ont besoin d’être alimenté correctement, d’être remis en énergie lorsqu’il y a des blocages.

Un entretien régulier

Ce matin j’étais chez un ostéopathe pas comme les autres qui a une approche globale, holistique. C’est lui qui m’a rappelé tout cela.

Je vous en parle parce que l’importance de travailler sur son organisme, sur son métabolisme, sur l’énergie qui circule dans les organes est très rarement abordé dans le cadre du burn out maternel ou parental.

Depuis janvier 2014, j’ai pris conscience de l’importance de cette importance du soin. J’avais déjà conscience que notre corps était une magnifique machine qu’il fallait entretenir régulièrement en lui donnant des aliments sains mais je ne savais pas que certains aliments même s’ils sont sains peuvent être nocifs. En effet, en fonction de votre état, vos besoins seront différents de ceux de votre voisine ou de votre partenaire de vie. Apprendre à connaitre son métabolisme, ses besoins est donc un préalable indispensable.

Un sujet peu abordé

Quand on lit des articles sur le burn out maternel ou parental, il est question de surcharge mentale, de charge de travail, d’une organisation lourde, de difficultés de gestion émotionnelle… ok, tout cela est bien réel mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Tout ce qu’il y a dessous, l’état de l’organisme, l’état de fonctionnement des organes n’est pas abordé. Et pourtant c’est la base de l’être humain ! Nous sommes faits de chair, d’os, de muscles avec des organes et toute une organisation d’une grande complexité.

Il est indispensable d’agir sur l’organisme pour le soutenir dans son fonctionnement, avoir conscience de tout le merveilleux travail qu’il fait sans que nous en ayons la moindre idée. Il y a donc des connaissances à acquérir.

Une immensité de connaissances méconnues

Savez-vous que la rate, ce petit organe qui se situe sur notre gauche sous les côtes flottantes est « responsable de la digestion, de l’assimilation et du transport de l’énergie et du sang dans tout le corps » ? 

« Si votre rate est déficiente voici ce qui arrive :

  • vous êtes souvent fatigué(e), vous avez du mal à vous lever et à démarrer le matin,
  • vous vous sentez lourd(e), vos membres sont faibles et parfois gonflés, vos extrémités sont froides,
  • vous vous faites des bleus facilement,
  • vous avez du mal à digérer, vous êtes facilement ballonné(e), vos selles peuvent être molles, voire diarrhéiques,
  • vous pouvez avoir du mal à vous endormir à cause de votre rumination mentale,
  • vous vous faites facilement du souci,
  • vous tombez assez souvent malade,
  • vous êtes sujet(te) aux allergies ou aux intolérances. »

Retrouvez toutes les précisions dans l’article d’Eric Delafontaine, praticien en médecine chinoise.

Notre ignorance sur le fonctionnement de notre organisme est immense. Et chaque jour est une découverte pour moi.

J’ai commencé à lire mes premiers ouvrages sur l’importance de l’alimentation du fonctionnement métabolique il y a 25 ans. Depuis, 6 ans, je ne cesse d’apprendre à mieux communiquer avec mon corps, être plus à son écoute. Je me fais accompagner bien sûr de praticiens spécialisés pour cela et ensuite je pratique chaque jour des exercices précis. Ce faisant, mon corps est bien plus agréable à vivre et il a aussi beaucoup plus d’énergie.

 

Besoin de faire un point sur votre situation ?

Profitez d’un rendez-vous gratuit de 30 minutes.

 

Marie-Christine Eustache, coache professionnelle, intervenante à Shem’s, Centre de Prévention de l’Epuisement

Autres ressources :

Mettez fin à la charge mentale

Tout commence par un rêve